Démographie: le choc

par Bernard Jomard

Démographie: le choc
Réfugiés, migrants, regardons la vérité en face!

En France, en Europe, cessons de fermer les yeux, et, ouvrons nos oreilles chaque soir devant les journaux télévisés, et,  soyons enfin  sérieux, car ce qui se passe est inadmissible.  Il est temps d’anticiper.

Posons nous la question,  comment nous préparer à accueillir, dans les années qui viennent, cet énorme flux  de migrants essentiellement économiques ?

Ce billet, miroir de nos lâchetés habituelles.  n’a aucun positionnement idéologique, son seul but, être factuel & économique, et, tenter d’anticiper des solutions, pour ne pas avoir à gérer des urgences , comme d’habitude!

Immigration récente : Les chiffres compilés par l’OIM, concernent six pays : Grèce, Bulgarie, Italie, Espagne, Malte et Chypre. En 2015, il en ressort que la Grèce a totalisé l’immense majorité (816 752) des 1 005 504 arrivées enregistrées au 21 décembre 2015.

Sur les migrants qui ont traversé la Méditerranée cette année, une personne sur deux possédait un passeport Syrien, (sachant que de nombreux maghrébins ont acquis en Turquie  de vrais/faux passeports volés en  Syrie), selon le  HCR et l’OIM. Les Afghans ont représenté 20 % des arrivées et les Irakiens 7 %.

En 2013, l’Europe recevait un peu plus de 100.000 migrants irréguliers, en 2014 c’était 276.000, et 1.005.504 en 2015, soit une hausse de + 1.000  % en deux  ans .

Cette forte hausse du nombre de réfugiés devrait  permettre à l’Europe,  d’en tirer des enseignements pour les fortes vagues de migrants à venir, et de s’organiser, c’est à souhaiter.

Si nous nous intéressons rien qu’ ’ile de France,il faut savoir , que  les services sociaux hébergent environ 30.000 personnes la plupart en situation irrégulière, et,  certains depuis plusieurs années,  dans 550 hôtels qui affichent des taux de remplissage proche de 100%, et donc une rentabilité exceptionnelle, tout cela pour un cout supérieur à 400 millions d’euros par an.

Pour tous ceux qui vivront dans les 20-30 prochaines années, pour nos enfants, que va-t-il se produire, si nous n’anticipons pas dés aujourd’hui ?

Démographie : Si nous nous intéressons maintenant à la population mondiale, celle-ci devrait passer de 7.7 à 9.7 milliards dans les 20-30 ans ! Mais surtout la répartition va totalement changer !

L’Asie ne représentera plus que 51% au lieu de 61%, l’Afrique va faire un bon de 13 à 25% ! Les Amériques vont être quasiment stables de 14 à 13%, mais l’Europe va passer de 12 à 7%, un vrai choc sismique !

Si on se fie maintenant aux études de l’ONU, l’Afrique, notre voisine,  va donc passer de un milliard d’habitants aujourd’hui, à 2.40 Milliards, c’est-à-dire 1.4 milliard d’habitants de plus dans les 20/30 prochaines années, soit  environ 46 millions de plus PAR AN !

Cela car beaucoup de pays africains, n’ont pas entamé leur transition démographique, et refusent toujours le planning familial, ils affichent un taux de fécondité supérieur à 7 enfants par femme. Il faut aussi savoir qu’il faut plus de trente ans pour inverser une courbe de fécondité, exemple, le Niger, 3 millions en 1960, 20 millions aujourd’hui, soit multiplié par 7 en 55 ans !

Il faut savoir aussi, que même les pays Africains, les mieux organisés, consacrent 40% de leurs budget à l’éducation nationale, alors que c’est 23% en France, la plupart des pays, n’ont pas les moyens suffisants pour éduquer autant d’enfants !

Economiquement malgré une croissance intéressante depuis quelques années, l’Afrique est toujours aujourd’hui essentiellement  dépendante des exportations de ses matières premières, la part de l’industrie dans le produit intérieur brut stagne depuis 40 ans.

young_pop

Enfin, ce qui est le plus critique c’est que l’agriculture africaine  aura donc à nourrir 1.4 milliard d’africains de plus  à l’horizon 2040/2050. Alors que déjà aujourd’hui, elle doit faire face au problème du déficit en nourriture à long terme, (problème, qu’a rencontré l’Inde au dans les années 60). Il faut noter que les pays africains n’allouent pas suffisamment de fonds à l’agriculture et que la productivité globale du continent est en baisse depuis le milieu des années 1980, à cause en partie de la PAC, la part dans des exportations agricoles africaine a en effet régressé, passant de 6 pour cent dans les années 1970 à 2 pour cent en 2007, dernier chiffres connus.

Sur un continent ou les pauvres mères désargentées vendent encore aujourd’hui comme esclaves (au Ghana entre autres) leurs enfants à des agriculteurs ou pécheurs,  pour quelques dizaines d’euros lorsqu’ils atteignent cinq ans, que va-t-il se passer si dés aujourd’hui nous ne faisons rien ?

Attendons-nous à de vrais bouleversements !

Dans les zones musulmanes, les mouvements de rébellions islamistes largement financés par certains pays wahhabites, offriront à ces jeunes d’une totale pauvreté, des promesses de pillages, de viols, et bien sur des salaires, on y verra la volonté cachée de reconstituer une zone d’influence qu’on pourrait appeler Khalifa ou « Africanistan »!

Mais le vrai bouleversement pour nous, sera la migration, quelques fois d’enfants jeunes et seuls (l’enfant en Afrique est souvent un générateur de revenus futurs), de X millions d’Africains par an, qui n’auront pas d’autres opportunités,  souvenez-vous la population africaine, augmente en moyenne de 46 millions d’habitants par an.

Conclusion

Les autorités africaines sont toutes conscientes de ce qui va arriver, elles peuvent lire cela dans de nombreux magazines sérieux ,  mais  comme leurs voisins du nord, elles sont « court-termistes » et  n’ont donc bien sur,   pas de solutions!

Pour nous européens, l’Afrique est notre voisine , saurons et pourrons-nous assumer cette immigration très massive, et ses couts, sachant que cela va couter 50 milliards d’euros à l’Allemagne en 2016 pour absorber économiquement, le million de réfugiés reçus en 2015 , (une partie des 50 milliards sera du «revenu transféré» vers la construction, la consommation , la santé,  l’éducation,  l’énergie etc).

Dés aujourd’hui, il nous faudrait commencer à investir dans  l’éducation, si on souhaite intégrer ces jeunes, investir dans des logements, certainement des blocs de HLM comme dans les années 60,(cela sera mieux que les containers du gouvernement,  ou que les baraques en bois de Calais (financées par MSF) investir dans des dispensaires, sinon nous allons nous retrouver avec de très nombreux bidonvilles, nous en avons déjà beaucoup,  et des milliers de «Jungles de Calais», impossibles à contrôler et à gérer, et  nous retrouver comme l’Allemagne aujourd’hui qui a perdu la trace de 130.000 migrants arrivés récemment. Soit nous affrontons la réalité, et nous nous organisons, soit nous nous retrouverons avec un gouvernement populiste…. qui ne réglera rien, l’histoire se répète.

Ps: je conseille la lecture de « l’Africanistan » écrit par un chercheur de l’IFRI,et conseil la lecture des études de l’ONU.

mis en ligne le 8 août 2016

Bernard Jomard
Executive Advisor-Independent Board Director Speaker/conférencier

Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Nous ne sommes pas là de ce moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

Envoi en cours...

©2017 © Afrology & Computer Mind 2002-2016 - Powered by BostonSolux

Se connecter

Oubli de mot de passe ?