Et si on parlait kinyature?

Photo – Diane Rwigara [Terroriste?]

Nous dénoncions dans notre éditorial une certaine forme de harcèlement fiscal contre Diane Rwigara. L’opposante rwandaise a été de nouveau mis aux arrêts avec quelques membres de sa famille pour trahison. La kinyature*, nouvelle forme de dictature à la mode Rwandaise, utilise des voies “légales” pour emprisonner ou museler les opinions divergentes…

Arrêtée le samedi  23 septembre 2017, l’opposante Diane Rwigara a été conduite au poste de police et placée en détention préventive ainsi que sa mère et sa sœur pour des interrogations. Diane Rwigara avait dénoncé le caractère politique de ses ennuis judiciaires, ajoutant que la police lui avait confisqué ses papiers d’identité, ordinateurs et autres téléphones.

“Je suis punie pour m’être levée contre l’oppression et dire ce que je pense“, Diane Rwigara.

D’après la police , elles sont accusés d’atteinte à la sécurité de l’État. “Lors de l’enquête en cours, la police a découvert des preuves crédibles liant le trio à des infractions contre la sécurité de l’État”, déclare un communiqué du porte-parole de la police rwandaise Theos Badege.

L’opposante et candidate recalée à la présidentielle est sous le coup d’une enquête pour faux et usage de faux, tandis que sa soeur et sa mère font officiellement l’objet d’une enquête pour fraude fiscale. Le rejet de la candidature de Mme Rwigara par la Commission électorale, pour une question de procédure, avait été critiquée par des gouvernements occidentaux et des groupes de défense des droits de l’Homme. Mme Rwigara, sa mère et sa soeur, avaient déjà été interpellées début septembre avant d’être relâchées, après une semaine d’interrogatoire selon sa famille. Elles étaient alors entendues pour des faits présumés d’évasion fiscale tandis que Diane Rwigara était également soupçonnée de contrefaçon de documents dans le cadre de sa tentative de candidature à la présidentielle du mois d’août.

La police dispose normalement de cinq jours à compter de leur arrestation pour les déférer au parquet en vue d’une éventuelle inculpation. Mais qu’est ce qui est normal dans une kinyature?

Rappel: Diane Rwigara est la fille d’Assinapol Rwigara, un important entrepreneur rwandais qui avait fait fortune dans l’industrie et  l’immobilier. Dans les années 1990, il avait largement financé le Front patriotique rwandais (FPR) de M. Kagame avant que celui-ci ne renverse le pouvoir extrémiste hutu en juillet 1994, mettant fin au génocide. Diane Rwigara avait pris ses distances avec le FPR après le décès de son père en février 2015, dans un accident de la route, selon la police. Elle avait contesté cette version et dénoncé un “assassinat”. Selon son frère installé aux Etats-Unis, Aristide Rwigara, le gouvernement tente en s’en prenant à sa famille de mettre la main sur la fortune de son père. Officieusement, on soupçonne le pouvoir de revenir sur une promesse d’exonération fiscale accordée à l’époque aux argentiers du FPR…

M. Kagame, crédité de l’important développement d’un pays exsangue au sortir du génocide, est régulièrement accusé de bafouer la liberté d’expression et de museler toute opposition.

Affaire à suivre.

Mardi 26 Septembre 2017

 

Notes:

Kinyature: n.f – Etymologie: Kinya (racine de la langue Kinyarwanda parlée au Rwanda et au Burundi) – Ture (Forme de régime ou de gouvernement – Exemple: DictaTURE). Dure à l’intérieur et très doux à l’extérieur, la kinyature est une forme de dictature pratiquée au Rwanda.

Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Nous ne sommes pas là de ce moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

Envoi en cours...

©2017 © Afrology & Computer Mind 2002-2016 - Powered by BostonSolux

Se connecter

Oubli de mot de passe ?