Libye: 87 migrants décédés…

Libye: 87 corps de migrants récupérés sur une plage en trois jours

Nice: Au moins 84 morts dont 10 enfants et adolescents dans l’attentat du 14 juillet à Nice, 202 blessés, l’auteur formellement identifié. Un camion a foncé sur la foule rassemblée pour le feu d’artifice jeudi soir, peu après 22h30, faisant 84 morts et plus de 18 blessés en urgence absolue selon un bilan provisoire.

Lybie: Les corps de 87 candidats-migrants morts noyés en tentant de rejoindre l’Europe ont été retrouvés depuis vendredi sur une plage de Sabrata, une ville côtière dans l’ouest de la Libye, a indiqué lundi un porte-parole local. Depuis vendredi, une équipe de bénévoles «a récupéré les corps de 87 migrants», a indiqué à l’AFP un porte-parole du conseil municipal de Sabrata, à 70 km à l’ouest de Tripoli.

Dimanche 24 juillet 2016, 41 corps avaient déjà été récupérés par des bénévoles, qui ont «transféré les dépouilles au centre de médecine légale pour des prélèvements» d’ADN, avant qu’elles ne soient «enregistrées puis inhumées», selon la même source. En raison des conditions maritimes plus favorables, plusieurs milliers de migrants ont tenté depuis le printemps la traversée de la Méditerranée, au péril de leur vie.

Le conseil local de Sabrata a récemment formé une équipe de bénévoles pour récupérer les cadavres de migrants qui échouent sur les plages et a demandé aux habitants de signaler la présence d’éventuels corps sur les côtes.

Lundi, le conseil municipal s’est inquiété de voir Sabrata devenir «un centre pour le trafic humain et l’immigration clandestine».

Il a appelé le gouvernement libyen d’union nationale soutenue par la communauté internationale à assumer ses responsabilités «pour mettre fin à cette tragédie humaine», exhortant également les pays de l’Union européenne à aider la Libye à stopper ces vagues d’immigration illégale.

Nice / Lybie: Deux situations extrêmes, un traitement différent de l’information.

Les conditions sont différentes mais il s’agit tout de même de morts aussi. Le silence de la communauté africaine fait froid dans le dos lorsqu’on sait que depuis 2014, plus de 10.000 migrants sont morts ou portés disparus en tentant de gagner l’Europe par la mer, pour la plupart en Méditerranée centrale, d’après le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

On a vite fait les raccourcis: on parlera d’innocents dans un cas et de volontaires au suicide dans l’autre. Mais à y regarder de plus près QUI diffuse les images de l’Eldorado aux africains?

C’est le lieu de revenir sur une certaine allégorie de la caverne de Platon; le migrant cherche à sortir de sa grotte pour approcher la source de ces ombres sur les murs, toucher du doigt cette réalité jusque là télévisuelle. Celui qui a réussi à en sortir a beau revenir pour dissuader les candidats au départ, il risquerait même de se faire lyncher.

C’est malheureusement notre lot à tous, membres de la diaspora; il est impossible de convaincre un africain de rester travailler chez lui. Les coupables de la situation sont assez nombreux: les dirigeants africains ne sont pas en reste, qui applaudissent les retours financiers des rares qui échappent au chemin de croix. Mais au-delà des mots, au-delà de la philosophie et des débats, il s’agit tout de même d’êtres humains, et souvent pas n’importe lesquels. Contrairement à l’idée véhiculée par les extrémistes et selon laquelle les migrants viendraient augmenter le chômage en Europe, nombre d’entre eux arrivent avec un projet professionnel clair. Après avoir dépensé une fortune en tentatives de visas, ils doivent pouvoir payer l’exil parallèle. Généralement issus de la classe moyenne voire aisée, ils sont majoritairement diplômés, entrepreneurs et indépendants. Certains sont même hautement qualifiés.

Pour un équilibre de la compassion, prions aussi pour eux, chers frères et soeurs. L’Europe se dédouane et envisage de débloquer des fonds pour aider les candidats à rester et se développer chez eux; c’est la naissance du socio-capitalisme, une sorte de monstre imaginaire certainement inspiré du Loch Ness.

mis en ligne le 26 juillet 2016

Master Kov
Afrology (avec Afp)

Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Nous ne sommes pas là de ce moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

Envoi en cours...

©2017 © Afrology & Computer Mind 2002-2016 - Powered by BostonSolux

Se connecter

Oubli de mot de passe ?